La Couleur des sentiments

30 août 2014

Livres

 De Kathryn Stockett

 

Résumé :La Couleur des sentiments dans Livres quiz_la-couleur-des-sentimentsserez-vous-dans-le-ton_8310

Chez les blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s’occupent des enfants.

On est en 1962, les lois raciales font autorités. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L’insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s’enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville.

Peut-être même s’exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu’on n’a plus revue ici, depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l’ont congédiée.

Mais Skeeter, la fille des Phelan, n’est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s’acharne à découvrir pourquoi Constantine qui l’a élevée avec amour pendant vingt-deux ans est partie sans même lui laisser un mot.

Avis :

Nous sommes dans les années 60 la ségrégation raciale est la Loi dans le Sud des Etats Unis, trois femmes vont se côtoyer.

La première Aibileen,  53 ans, elle a perdu son fils, elle élève les enfants des blancs et fait le ménager. Elle est le témoin de ses injustices et le dénigrement de la race noire. « Il ne sont pas comme nous » mais cette situation existe depuis des années …comme faire bouger les choses ?

La seconde est Minny,  36 ans,  de caractère volontaire et qui n’a pas sa langue dans sa poche ce qui lui cause bien des ennuis.

Et Skeeter, 23 ans, femme blanc au cœur noir qui cherchent à comprendre et n’accepte plus ces injustices.

Ces trois femmes dans un concert a trois voix vont nous conter la vie au Mississippi, chacune ayant sa vision pour ne plus faire qu’une vision.

Un livre où l’humour est présent malgré la gravité du sujet et qui donne une note d’espoir, dans cette Amérique du rêve américain.  C’est l’époque de Kennedy, de l’essor économique, des jeunes femmes qui vont à la fac pour chercher un mari et vivre à la maison, avoir des enfants qu’elles n’élèveront pas, participer à des petits comités, faire partie d’une association, s’occuper d’œuvre de charité notamment les noirs d’Afrique qui n’ont rien à manger !…alors qu’elles-mêmes estiment qu’ils sont porteurs de « maladies » et qu’ils faut séparer les lieux d’aisance !.

Elles sont peroxydées, coiffées de « choucroute » sur la tête, petit tailleur à la mode. Elles ne s’opposent pas à leur mari, et regarde le match de football américain en soutenant l’équipe de leurs maris, en encourageant leurs maris lors de la diffusion des matchs à la télé…cintrées dans leur costume tout en retenue !

De l’autre, il y a les femmes et les hommes noirs, ils ne sont considérés que pour le travail fourni. « Denrées » interchangeables au gré des désidératas de leurs employeurs….qu’il ne faut pas contredire, qu’il faut « respecter » et dire « merci » pour l’ensemble de leurs « bienfaits » !

Ces trois femmes vont témoigner des injustices, des humiliations, de leurs révoltes, de leurs résignations  à travers la constitution d’un livre mais est-ce que tout cela fera changer les choses ou sera qu’un éclat sur leurs conditions sociales et que nous sommes des êtres humains avant tout  ?…et est-ce que cela fera changer les choses ?

Merveilleux livre !

 

Extrait :

« Je regarde Lou Anne qui se hâte sur le parking et je pense , Il y a chez un être tant de choses que nous ignorons…N’était-ce pas le sujet du livre ? »

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

6 Réponses à “La Couleur des sentiments”

  1. Océanique Dit :

    Une belle lecture en perspective quand le nez sortira des cartons
    Bisous

    Répondre

  2. danae Dit :

    Bonjour Lily,
    Oui il faut du temps et même s’il y a quelques menus progrès,l’avancée ne se fait pas vite rien qu’à voir tout ce qui se passe en Amérique, quand ce n’est pas en Afrique du sud ! Bises et bonne journée

    Dernière publication sur Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs : Sourires des enfants du monde

    Répondre

  3. francine Dit :

    bonjour, quand j’ai vu l’affiche du film, je me suis tout de suit dit : ça doit être bien ! le livre étant sorti en même temps que le film, j’ai lu le livre, puis j’ai regardé le film, qui en est l’interprétation conforme; j’ai adoré cette histoire; je n’ai pas lu le sujet, j’ai foncé pour acheter le livre! comme quoi l’affiche, et le titre, ont leur importance; ça m’arrive souvent de fonctionner comme ça, au feeling; et je suis rarement déçue bonne journée bisous

    Répondre

  4. Phène Dit :

    Illusion quand tu nous tiens, tu es source de bien des souffrances !… Bises, chère Lily

    Répondre

  5. jean Dit :

    N’est-ce pas de cette histoire qui a aussi été tourné en film?
    Je me souviens de quelques choses d’émouvant et de merveilleux à la fois…
    C’est vrai que j’ai de la peine avec cette mentalité américaine… vraiment beaucoup de peine…
    Bon week-end
    Jean

    Répondre

    • lily Dit :

      Bonjour Jean,

      Oui tout à fait…un très beau film qui m’a donné envie de lire le livre :)
      L’Amérique a dû mal avec ses vieux démons malheureusement…
      Il faut du temps …
      Bon week end.

      Répondre

Laisser un commentaire

Lucasctft |
FO EIFFAGE ENERGIE TERTIAIR... |
Major Factors Of website tr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bradyzulp
| Lachoupie
| Jeunemamantestepourvous