Hâtifs ?

30 octobre 2013

Textes

« Il apparaît qu’émettre des jugements définitifs peut avoir pour fonction essentielle de nous rassurer. En effet, il est insupportable d’avoir à admettre qu’autrui puisse être à la fois odieux et aimable.

Classer quelqu’un a pour résultat immédiat de satisfaire aux exigences de la pensée : une chose ne peut être à la fois ceci et son contraire. Mais la vie se charge alors d’apporter rapidement un démenti à cette classification rassurante.

Cependant le désarroi grandit : à qui peut-on se fier pour de bon ?

A quel moment a-t-on affaire à la « vraie » personne ?

C’est ainsi que s’interdire de juger peut aboutir à un grand tourment intérieur.

En outre, il est désécurisant d’admettre l’ambivalence des décisions que l’on prend. En effet, ne pas avoir clairement une fois pour toutes, où est le Bien et où est le Mal, à qui on peut toujours se fier et à qui on ne peut jamais se fier, c’est vivre exposé.

Car laisser les contradictions de la vie ou plutôt les contradictions des vivants qui nous entourent , prendre le pas sur les représentations que nous en avons, c’est inscrire sa propre vie et ses propres choix dans le registre vertigineux du relatif.

C’est prendre pleinement ses responsabilités sur la base de jugements personnels dont on accepte de mettre à tout moment en question leur valeur définitive. »

 

« Moi, je ne juge personne » – l’Evangile au delà de la morale – Lytta Basset

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

4 Réponses à “Hâtifs ?”

  1. Françoise Dit :

    J’aime beaucoup de texte qui pose un précepte qui me parait vrai « Classer quelqu’un a pour résultat immédiat de satisfaire aux exigences de la pensée : une chose ne peut être à la fois ceci et son contraire », cependant je reste persuadée que les premières impressions, les réactions épidermiques sont souvent l’expression de la réalité de l’autre.
    Par ailleurs, il est vrai qu’il n’est pas facile de vivre en se posant sans cesse des questions. En ce qui me concerne, je préfère un questionnement permanent ou perpétuel à une passivité désespérante de l’esprit.
    Que de pensées philosophiques longues à décortiquer.
    Bonne journée.

    Répondre

  2. francine Dit :

    bonsoir, les jugement hâtifs sont souvent erronés, et il faut savoir revenir dessus je te souhaite une bonne soirée bisous

    Répondre

  3. danae Dit :

    Bon jour Lily,
    Il n’est pas bon de faire un jugement sur les autres car on ne connaît jamais les raisons ni les aboutissements d’une action et sans connaître on ne peut que se tromper ! Bonne journée belle amie philosophe

    Dernière publication sur Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs : Sourires des enfants du monde

    Répondre

  4. Jean Dit :

    Bonjou
    Cette dame écrit des très bonne chose…
    Sincèrement
    <Jean

    Répondre

Laisser un commentaire

Lucasctft |
FO EIFFAGE ENERGIE TERTIAIR... |
Major Factors Of website tr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bradyzulp
| Lachoupie
| Jeunemamantestepourvous