Nouvelle Donne ?

16 octobre 2013

Textes

« C’est parce que l’Occident était chrétien et que le christianisme, malgré l’emprise de l’Eglise sur la société, a développé au plus haut point la rationalité, mais aussi des notions d’égalité, de fraternité ou de respectNouvelle Donne ? dans Textes dscn1543-2-300x272 de la dignité humaine sur lesquelles se fonderont les droits de l’homme… en évacuant la source religieuse de ces notions évangéliques et en s’émancipant de la tutelle des institutions religieuses qui les auront en grande partie reniés au cours de l’histoire.

Aussi paradoxale que cela puisse paraître au premier abord, tant religion chrétienne et modernité sont opposées dans nos esprits européens, la modernité occidentale est née de la matrice chrétienne dont elle s’est émancipée avant de se retourner contre elle.

Pour revenir à Nietzsche, le philosophe ne se contente pas d’annoncer la mort de Dieu, de dénoncer l’imposture d’un Dieu « incroyable parce que trop humain ». Il cherche à en montrer les conséquences ultimes, ce qu’il appelle la « catastrophe ».

Car si Dieu n’existe pas, si tout le système « d’arrière-monde » sur lequel on entendait fonder la vérité depuis Platon est un leurre, s’il n’y a que ce monde-là, que le corps et non l’âme, que le visible et non l’invisible…alors c’est aussi toute la morale judéo-chrétienne qui s’effondre et il nous faudra plusieurs siècles pour en prendre conscience, tant les conséquences sont inimaginables : « La morale s’effondre. C’est là le grand spectacle en cent actes, réservé aux deux prochains siècles en Europe, le plus redoutable, le plus problématique et peut-être aussi le plus riche d’espérance de tous les spectacles » (La généalogie de la morale 1887).

Nietzsche affirme que la morale humaniste héritée des Lumières n’est qu’une imposture destinée à retarder la catastrophe. Car elle repose sur les mêmes principes que la morale biblique qu’elle n’a fait que « laïciser » en remplaçant leur source d’obligation, Dieu, par la raison.

 Nietzsche est un artiste de la pensée plus qu’un constructeur de concepts. Cela n’enlève rien à la pertinence de nombre de ses propos. Il a parfaitement vu que la mort de Dieu impliquerait à terme une refondation complète de la morale.

On le voit de plus en plus de nos jours avec les questions posées par le clonage, la procréation médicalement assistée, l’homoparentalité etc.

Ne pouvant plus s’appuyer sur les morales classiques, adossées à l’ordre naturel ou à la loi religieuse, on ne peut que naviguer à vue et argumenter entre des points de vue contradictoires dont aucun n’offre une légitimité absolue acceptable pour tous.

Nous sommes confrontés à un nouveau « polytheïsme des valeurs », pour reprendre l’expression de Max Weber, qui succède au consensus des valeurs des sociétés religieuses traditionnelles. »

 

Dieu – Frédéric Lenoir entretien avec Marie Drucker

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

2 Réponses à “Nouvelle Donne ?”

  1. francine Dit :

    bonjour, je ne suis pas croyante, je ne crois pas à l’existence d’un dieu, ou de dieux; je pense que l homme en a besoin pour vivre, tout simplement, pour avoir quelque chose (une religion), quelqu’un (un dieu), à quoi se raccrocher; je te souhaite une bonne journée bisous

    Répondre

  2. Jean Dit :

    Oui, Nietzsche est mort, aujourd’hui il sait qu’il c’est trompé… Car il l’a rencontré vivant… Même Voltaire était étonné devant le mystère de l’univers et il ne pouvait concevoir une telle horloge sans horloger…
    Amicalement
    Jean

    Répondre

Laisser un commentaire

Lucasctft |
FO EIFFAGE ENERGIE TERTIAIR... |
Major Factors Of website tr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bradyzulp
| Lachoupie
| Jeunemamantestepourvous